« D’où viennent les plus hautes montagnes ? c’est que j’ai demandé jadis.
Alors, j’ai appris qu’elles viennent de la mer.
Ce témoignage est écrit dans leurs rochers et dans les pics de leurs sommets.
C’est du plus bas que le plus haut doit atteindre son sommet.»

Ainsi parlait Zarathoustra

 

 

 

" Il y a eu des vols d'oiseaux, des courants d'air, des migraines qui ont décidé du sort du monde. "
J-Ernest Renan

 

 

25.12.11

- - - - - - - "LES CHAMPS" DE L’INNOCENCE / ANGELUS NOVUS / fragment

-














IL continue de nager sans prendre garde à ses nageoires

qu'IL soit du Grand Midi ou de la Mi-Nuit


- L’ange pourrait-IL s’effacer au contact de la lumière ? -


- pure physique dans « l’alphabet morse » -



« Le temps avec ses chiffres, assume le rôle de faiseur de miracles. Seconde après seconde, il est à l'œuvre, amoncelant, comme dans une grotte à stalagmites, le monolithe de la création.
En dernier lieu s'édifie le cerveau, avec ses cellules et molécules.
Des milliards d'années-lumière. On peut toujours ajouter un zéro. Mais ce ne sont là qu'emprunts. » Ernst Jünger




-IL renvoyait la lumière du mouvement aux mains des orages fictifs de son cerveau -
-IL accusait la zébrure du trait au nombre des soubresauts forgés par son abstraction -






Pour mieux VOIR DEDANS , butant l’hologramme interne et incandescent de sa peur par un tir rasant ,IL riait d’attraper le filet flottant de ses veines bleues que pour mieux retourner l’aquarium souple des profondeurs
,

creusant l’algue dans sa pulsion, remontant l’air dans ses écailles;
pour sentir JUSQU’OÙ lancer l’étoile des ponts des mers sous l’aiguille,


- La nature de l'anneau qui l'unit au risque -



explosant et prisant son immersion, bêtes et créatures agrippées à l’indétermination de son ascension
multipliaient leurs liens qui le retenaient à sa tête élimée,
le sel cisaillant son organisme hermétique ne s'était jamais assis si longtemps et nulle part,
son souffle blanc cristallisait le crépuscule d’une force clandestine dans sa cage thoracique pour maison
avec, en trop son cœur.




- boule de cristal au fond de l'eau -

Dans la clarté illimitée de la dernière lumière à son premier mouvement
le nombre planté de treize poissons invisibles n’avait de cesse d’osciller autour de son cerveau,
IL ne savait probablement pas compter.




- météorite perméable -

"les premiers signes furent bientôt suivis d'autres en foule"



- des pierres à la "lettre morse" -


.---- ...-- ----- ----- ----- -- . - . --- .-. .. - . ... .--. --- ..- .-. ..- -. .- -. --. .





quand la plante sortit de sa bouche

- IL saisit la zébrure du trait au nombre des secousses accélérées du végétal qui montait –
jusqu'aux limites de l'univers visible.

une lueur de libération accorda la dispense du temps











































































































NIEMAND corinne chaufour
les cahiers de NIEMAND

Nostalghia Recidivists

SHORTNESS OF BREATH
NIEMAND drama magica
NIEMAND Nuage d'Inconnaissance
Prehistory for NIEMAND
www.niemand-chaufour.com 
www.florian-gerbaud.com
"I came from the hidden earth"  florian Gerbaud

Archives

Photobucket Photobucket

Shortness of Breath is my book

consult and order book : HERE

Bats and Swallows/ florian Gerbaud

ANIMA | photo by florian Gerbaud

HOME : NIEMAND
© All rights reserved